AVERTISSEMENT

AVERTISSEMENT Ce blog a pour raison d'être de rééquilibrer la problématique de l'affaire de Nantes, et de remettre à l'honneur la présomption d'innocence.

Il s'adresse en particulier à tous ceux et celles qui restent meurtris, et qui ne renoncent pas à comprendre.

En tant que partie civile, nous avons pu constater dans le dossier que les informations qui ont fuité dans les médias provenaient d’une sélection d'éléments à charge, pour une raison que nous ne nous expliquons pas. Alors qu'il existe pourtant quantité d'éléments à décharge dont l'importance est minimisée.

Pour résumer notre position [...] Réfléchir autrement.

Bertram et Christine de Verdun (sœur de Xavier)

Suite LETTRE : Instructions concernant la maison



Quand vous lirez ce courrier, nous « n'existerons plus » officiellement, en tant que Français ! 

[...] 

Inconvénients : 

Départ soudain et précipité, en grand secret, sans avoir pu tout régler 
Plus de contacts avec vous tous pendant un certain temps [...]. 

Nous comptons sur chacun de vous pour effectuer les tâches que nous vous avons assignées ci-dessous, en espérant ne pas avoir trop demandé à chacun d'entre vous : 
Nous savons que nous pouvons compter sur vous. 

Xavier délègue certaines tâches. Il sait faire confiance. C'est un critère de maturité.


1) Cédric : 

Venir vider ce qui reste à la maison avant le 31 Mai (le plus vite serait le mieux...) 
Nous avons commencé à trier et donner (vêtements etc...), mais pas eu le temps de finir. 
Nous aurions pu laisser les Américains s'occuper de tout, mais ils ne font pas dans le détail et tout aurait disparu (meubles précieux, instruments de musique, voitures...) 
70% est à balancer à la déchetterie [...] ; les meubles à garder sont dans le salon [...], le reste part à la déchetterie [...]. 

Les clés de la maison [sont] planquées à l'extérieur dans le compteur GDF qui s'ouvre avec n'importe quoi [...]. 

Xavier ne craint aucunement les allées et venues chez lui ; idem en laissant la clef de la cave en évidence sur la table de la cuisine, sur une feuille manuscrite indiquant " Clef de la cave" - sachant que l'on y va en passant obligatoirement sous la terrasse. 

À nos yeux, quand Xavier quitte sa maison le 9 avril - il y repassera déposer les clefs le 10 au matin - les fosses ne sont pas creusées.

Nous avons pu mettre dans un coffre tout ce que nous voulions conserver comme affaires personnelles, à retrouver plus tard et à ne surtout pas emporter avec nous (photos pouvant montrer une vie « non américaine », souvenirs, ordinateurs, papiers divers, bijoux, armes etc...) : il n'y a donc aucun tri à faire, juste jeter ... ou conserver pour des besoins personnels [...]. 

PS : inutile de s'occuper du portique et de la pirogue qui resteront là (ni des gravats et autres bazars entassés sous la terrasse, au fond du jardin et dans la cave : c'était là quand nous sommes arrivés ici.) 

Le PS de sa lettre, concernant, entre autres, le bazar à laisser sous la terrasse, va dans le même sens : attirer ainsi l'attention sur le dessous de la terrasse, aurait été une erreur grossière - au même titre que tous les règlements en carte bancaire, comportement traçable de quelqu'un qui n'a rien à cacher.

Nous le répétons, à nos yeux, avec tous les éléments dont nous disposons, le dessous de la terrasse est encore intact le 10 avril. Et, comme il fut dit lors de nos divers interviews, c'est la semaine suivant le départ de Xavier que tout a basculé.

Des changements notables interviennent dans leur cuisine, remarqués d'un procès-verbal à l'autre, par les enquêteurs eux-mêmes. Un seau et une serpillere mouillée, une nappe qui va et vient, absente un jour, présente ensuite, un bidon de produit ménager qui change de place aussi, d'un procès-verbal à l'autre, etc...

Autant d'anomalies qui trahissent un va et vient anormal dans cette maison quittée depuis déjà quelques jours par une famille soudée dans un départ précipité.


2) Bertrand : 

S'organiser avec Cédric pour récupérer et stocker les meubles de valeur à garder (venant de l'héritage Hodanger.) [...] 


3) Emmanuel : 

Organiser l'état des lieux après le 31 mai avec [l'agence], [...]. 
Résilier EDF, GDF, téléphone(s), internet, eau : les papiers sont sur la table du salon. [...] 


Voilà, nous avons fait le tour des choses à faire. 
Les écoles des enfants sont prévenues, les propriétaires des logements d'Arthur et de Thomas aussi, ainsi que les employeurs d'Agnès et Arthur. 
La version officielle est que nous avons été mutés en AUSTRALIE pour des raisons professionnelles, sans plus de précisions. [...]

Muté pour raisons professionnelles : c'est rigoureusement exact, en définitive, relativement à la véritable activité professionnelle de Xavier (informateur).


Evidemment, nous vous embrassons tous très fort et nous penserons bien à vous pendant cette séparation forcée, en espérant qu'elle ne s'éternise pas pendant trop d'années. (Nous craignons quand même les longueurs des procédures judiciaires aux USA.) 
On nous dit qu'il sera possible, dans un certain temps, de vous transmettre des infos par courrier [...].

Déformation professionnelle, d'informateur : quelqu'un d'autre aurait dit " vous donner des nouvelles " , expression habituelle.


Prenez bien soin de vous tous. 
Nous aurons tellement de choses à nous raconter plus tard ! 

Xavier, Agnès, Arthur, Thomas, Anne et Benoît 
(le plus dur va être de nous habituer à nos nouveaux noms ... !)

Xavier garde le sens de l'humour, il a du recul, dans une situation grave et délicate. Cela témoigne de son caractère équilibré, de sa maîtrise de soi. Ce sont encore des critères de maturité.


http://www.lefigaro.fr/assets/pdf/lettre_dupont_ligonnes.pdf